Heros Fantasy

Voici mon forum où j'ai inventé de A à Z l'histoire. J'ai repris des personnages d'autre mangas mais je leur ai donné une toute autre identité.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre inatendue (pv Gilgamesh)

Aller en bas 
AuteurMessage
Saber

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 25
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille du combattant
Niveau:
10/30  (10/30)
Vie:
100/100  (100/100)
Mana:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Une rencontre inatendue (pv Gilgamesh)   Ven 25 Avr - 23:16

Ariyama, la cité la plus désastreuse de la planète, là où se rencontraient les seigneurs de cieux et les bourreaux de l’enfer, ils se battaient dans des combats acharnés le sang coula ut à flot, destruction massive de la ville, explosion, meurtre, tout y est, même ceux dite « protecteur » en faisaient des dégâts… Mais ce temps s’est calmé, depuis quelques jours rien ne s’était produit, aucun bruit ne courait à annoncer le malheur, malgré cette ville était désastreuse, elle devint petit à petit plus calme mais serait-ce seulement une illusion? Enfin bon dans ces beaux jours dans le monde humain, il faisait bon dans une saison agréable appelait le Printemps, la ville était fleurit de milles couleurs, avec de multiples formes, toute aussi belles de l’une que les autres, l’air était bon à respirer… Que le bon « Dieu » (si il existe vraiment) fasse régner ce moment à jamais.

A l’est de la ville, sur un chemin d’un parc près d’un étang, une jeune femme se détachait du décors des autres êtres vivants qui l’entouraient, elle était d’une grande élégance, dans une robe les plus simple mais qui mettait en valeur ses formes bien dessinées, avec son charme naturelle, elle faisait partie d’une belle autour de bêtes. C’est cheveux de couleur or étaient attachés en chignon par un ruban de soie bleu, quelques mèches blondes retombées sur les cotés de ses joues, et avec sa petit houppette qui se dressait sur sa tête la distinguait de toutes les autres coiffures de femme. Elle marchait lentement, plongeait dans ses songes, combien de temps a-t-elle fuie les cieux? Elle ne se posait même pas cette question, elle se soucié même pas si à ce moment là les dieux la chercher… tout sa juste pour avoir fait faillir une simple mission, pour elle, cette requête était une contrainte, croyant que d’être au paradis, on gagnait la liberté… Elle vécut le contraire, c’est pour cela qu’elle se retrouve maintenant dans ce monde, en espérant de pas revoir aucun visage de ces cieux, sur un…elle ne supporterait pas le rencontrer.
Tout d’un coup une musique enfantin la fit sortir de ses pensées bien étrange dans un moment de paix, elle se retourna et vit pleins d’enfants autour d’un véhicule blanc transportant sur le capot, un énorme cornet de glace, et oui c’était le marchand de glace! Tous les enfants tiraient leur mère vers la merveille des petits, et même des plus grands. Saber eu soudain envie d’en acheter une, elle se dirigea donc vers ce fameux engin. Tout le monde était émerveillé par sa beauté naturelle qu’ils la laissèrent passé.
Elle inclina légèrement la tête en tant que remerciement.
Le vendeur voyant la jeune femme lui adressa tout de suite la parole:

« Hey mademoiselle, vous êtes jolies comme la fraise que je vous met sur votre glace, mangeait doucement c’est très froid, et c’est gratuis!! »

Quelle chance, Saber fut étonnée par ce geste si petit, mais bien généreux, elle prit la glace et en avala un bout, elle tousseta un peut à cause de la froideur, et encore une fois elle pencha la tête pour le remercier.
Elle sortit du petit peuple autour de la camionnette et ils hurlèrent tous pour avoir une glace gratos. Continuant à déguster son petit encas, elle s’appuya sur une barrière et regarda loin devant l’horizon.
Elle pensa:

"Le monde est doux c'est temps-ci".

Elle posa sa main gauche sur sa hanche du même coté, elle tenait quelque chose d'invisible, c'était sa fidèle épée, elle l'avait toujours sur elle même dans des moments comme celui-ci, et dans l'autre mains elle dirigeait sa glace à chaque seconde vers sa fine bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgamesh
Dieu de la 14ème plate-forme
avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille du combattant
Niveau:
30/30  (30/30)
Vie:
225/225  (225/225)
Mana:
75/150  (75/150)

MessageSujet: Re: Une rencontre inatendue (pv Gilgamesh)   Sam 26 Avr - 11:49

Le deuxième millénaire, l'âge de la technologie et du progrès, le monde a changé, la société a évoluée. Pourtant, certaines choses demeurent, la folie et la soif de pouvoir n'ont jamais été aussi présentes qu'actuellement. L'Homme s'est entouré d'armes toujours plus puissantes pour mieux s'entretuer, l'honneur du combat au corps à corps n'est plus, maintenant il suffit de presser une détente pour annihiler une vie. Mais les traces du passé resurgissent parfois, la force du sabre réapparaît des âges oubliés pour faire valoir ses droits !

L'air s'épaissi, le mana de la terre resurgie des strates inférieurs du globe, la magie est à l'oeuvre, mais pourtant personne ne le remarque. Personne sauf quelques rares élus, ceux qui deviendront dans quelques jours les pions de la volonté divine, les personnes possèdant un fort potentiel spirituel. L'enfer ainsi que la paradis envoient leurs jouets sur le terrain afin de se préparer à l'événement qui bientôt conclura une guerre qui date de plus de mille ans. Certains tentent d'échapper au sort que reserve cette guerre. Une jeune fille, par exemple, quitta récemment les cieux afin d'aller fuir sur terre. Cependant ce n'est pas comme si c'était facile de commettre une trahison pareil. Il y a des gens dans le ciel qui tienne à la présence de la demoiselle en question. Il est évidant que la ramener dans le ciel est devenu une priorité absolu. Plusieurs soldats partirent sur terre mais ce ne fut pour eux qu'un voyage car la moitié ne retrouvèrent pas Saber et l'autre partie revenait blessée. Cependant il existe des personnes bien plus forte que ça au paradis. Dont un homme qui a traversé les ages. L'homme le plus vieux qui se trouve dans l'univers. Cette homme assista à desunification du monde. Il aperçu la création des pyramides, la dislocation de l'empire romain, et bien d'autre chose.

Cet homme, se mêlant parfaitement à la vie actuel, ne semblait pas différent des autres, mis à part ses cheveux dorés et ses yeux rouge sang. Son allure, revêtit de vêtement moderne, un jean et une chemise brune couvert par une veste grise à col de fourrure ne pouvait être soupçonné d'être étranger à cette époque. Il marchait dans la rue grouillante de vie sans attirer l'oeil de quiconque, en affichant un air quelque peu méprisant de toutes ces vies inutiles et parasitaires qui l'entourait. Gilgamesh, ancien roi du monde unifié de Uruk, tel était l'identité de celui qui avait défié les lois de la vie elle-même !

Pourtant, aux fins fond de son dégoût de la vie actuelle, un sourire satisfait étira ses fines lèvres. Bientôt un passe-temps des plus agréables allait resurgir du néant, les cicatrices de la dernière guerre n’étaient toujours pas cicatrisées dans son coeur. La guerre contre l'enfer, il l'attendait avec impatience, non pas pour combattre ces pseudo démons qui se pensaient les plus puissants, car comparait à lui, ces champions des temps anciens ne fessait pas le poids, donc le challenge proposé était insignifiant. En effet qu'il a-t-il d'amusant d'écraser des insectes un peu plus résistant que la moyenne ? Non, tout ce qu'il l'intéressait était son désir, son désir inassouvi causé par une femme, Saber ! A la pensée de ce joli minois qui serait bientôt sien, son sourire s'étendit davantage, se mêlant à un rictus inquiétant. Cette fois, il ne la laissera pas filer, le destin inéluctable de la jolie blonde allait s'accomplir très bientôt, elle deviendra sa chose, car Gilgamesh en avait décidé ainsi ! Il ne souhaitait qu'écraser la belle combattante, pour la faire sombrer dans le désespoir et s'emparer de son coeur meurtrie. Oui, ce sentiment pervers et malsain qui s'insinuait en lui le réjouissait, il se délectera de toute cette peine et goûteras à l'amertume de Saber, tel était sa décision irréfutable qui ne pouvait maintenant plus dévier de l'immuable sort de la combattante. Il leva sa tête vers l'horizon, en gardant son air quelque peu dément, admirant le ciel étoilé.

*Saber prépare toi à devenir ma femme !* pensait il.

Il éclata de rire soudainement, ne pouvant plus réfréner sa jubilation pour les faits mémorables qui secoueront cette terre sous peu, attirant par ce fait le regard intrigué des passants. Gêné en rien par la dizaine de regards interrogateurs qui le fixaient, Gilgamesh continua de rire sans se modérer, en posant sa main sur son visage tout en espaçant ses doigts pour laisser filtrer son regard à travers l’écartement de ses derniers. Après avoir ri autant que son être le désirait, berçant la ville au son de sa folie qui s’exprimait sans retenu, il reprit sa marche, se fondant de nouveau dans la masse compacte formée par les citadins. Certains préparatifs devaient être fait et il manquera pour rien les débuts des festivités ! Les sombres machinations roi doré étaient en marchent, suivant de prêt celle de Alexiel. Il se dirigea d'un pas serein vers la rue où se trouvait Saber. Puis il l'aperçu. Sa pénombre se détachait du reste du décor. Il se décida enfin à prendre la parole.

Yo Saber. J'espère que cette chose que tu manges est bonne.

Sur ces paroles l'ambience devint lourde. C'est comme si l'histoire allait commencer par une rencontre entre un dieu et un soldat du ciel en fuite. Pourtant la jeune fille avait du potenciel. Quitter l'endroit qui aurait transformé sa pitoyable existence en déesse était plutôt incensé. Il n'y a rien à comprendre, rien à entendre. Gilgamesh ne voulait pas d'explication. Ce qu'il voulait c'était la fille elle même.

Alors Saber, tu n'es pas contente de revoir le dieu qui te plaça dans sa plate-forme.

La jeune fille avait un air pitoyablement humain. N'importe quel combattant, même en fuite, fuirait devant un dieu qui d'apparence était déjà bien plus fort et musclé que soi. Mais les humains se disent sans cesse qu'l faut toujours combattre et faire comme les héros dans les films. Sabr aurait elle renonçé à sa vie pour un quelquonc honneur? D'ailleurs lui en restait il un peu? En quittant les cieux, elle a rompu son pacte de combattant du ciel, son serment de toujours servir et obéir aux dieux. Gilgamesh avait plein de question à lui poser mais il avait la flemme et il ne voulait pas la souler avec un questionnaire lourd. Cependant la narguer ça c'était autre chose.

Dis moi Saber? Est ce que ma plate-forme te manque. Il est vrai que la place de second n'était pas pratique pour une femme. Tu étais ma meilleurs combattante. De tous les combattants présents dans les cieux, tu étais la plus proche du rang de dieu. Tu as tout quitté. Tu dois tout recommencer à présent.

Il rigola un coup. Puis il attendis une réponse de la jeune fille ou plutôt des réponses. Cependant il savait d'hors et déjà comment la fille allait réagir. Il attendait ce moment avec impatience et c'était avant tout pour cela qu'il ne posait pas toutes ses questions. Il préférait en venir à l'action directement. Comme ça les deux retourneraient vite fait dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saber

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 25
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille du combattant
Niveau:
10/30  (10/30)
Vie:
100/100  (100/100)
Mana:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une rencontre inatendue (pv Gilgamesh)   Sam 26 Avr - 14:10

Que le temps passe vite dans le monde des Humains…. Dans les cieux, les heures, les minutes et les secondes s’écoulèrent lentement, déjà le roi du feu dressé dans son empire bleu, descendait de son trône, petit à petit la journée devenait une soirée, il était 16 h30, mais la haut quelle heure est il? C’est tellement différent la terre et le ciel..
Saber n’avait pas remarqué le temps passé, toujours à sa glace à la fraise, décoré de chantilly blanche, qui reposait sur un cornet de pâte croustillante. Elle était bien ici, le vent caressait doucement sa peau, et faisait voltigé ses cheveux dorées. Elle ne pensait à aucune contrainte qui détruirait ce petit moment de calme. Même à cette heure là il y avait toujours un petit peuple qui allait bientôt rentrer dans leur foyer familiale, le marchand de glace était partis aussi, les enfants et leur mère n’étaient plus dans les lieux. La jeune femme blonde repensait à sa vie d’entant, quand elle vivait avec sa famille, dans un pays nommait le Royaume Uni, où se trouver une politique monarchique, les rois et les reines existaient encore. Quand elle grandit elle fut la confiance du peuple et leur espoir, elle commandait une grande armée fidèle. Elle se souvenait de tous ces gens qui croyaient en elle, car elle détenait cette épée étrange que tout le monde voulait, seulement à ses dix ans elle réussit à dérober le manche et retirer la lame de ce rocher. Quel calvaire, après ce fut une période bien dangereuse pour une si petite fille innocente, enfermé dans sa familier par crainte d’harcèlement du peuple et des autres royaumes, jaloux de son don d’avoir Excalibur…c’était alors….

Tout d’un coup la Belle s’arrêta de penser, elle sentit un malheureux pressentiment d’être près de quelque chose d’épouvantable, cette sensation était familière, même trop, par réflexe elle se retourna brusquement, elle laissa tomber sa glace à la fraise, s’éclata par terre, laissant une grosse trace rose et blanche avec quelques bouts du cornet éparpillait…
Ses yeux devenaient fureur fixait quelque chose, une voix grave et surgit du silence:

Yo Saber. J'espère que cette chose que tu manges est bonne.

L’atmosphère était moins plaisante à ce moment là, l’air devenu plus oppressante et impossible de rester stable, surtout pour Saber qui était en face de son pire malheur, un dieu venu du ciel pour la charrier, était ce un dieu de bonne convoitise? Non dans aucun cas, c’est le pire et le plus frustrant de sa race, et la jeune femme ancienne combattante du ciel le savait plus que quiconque elle le méprisait de tout son être, rien qu’à le voir elle voudrait le tuer, mais elle savait très bien qu’elle n’était pas à son niveau…
Surpris par cette apparition aussi grotesque que ça puisse paraître, dans un moment où elle croyait être simplement tranquille sans encombre d’un personnage qu’elle ne souhaitait plus jamais rencontrer..
Elle laissa sortit un seul mot :

« Gilgamesh… » dit-elle en le regardant d’un regard non positif.

Celui-ci ayant un sourire au coin des lèvres, comme quelqu’un qui avait trouvé quelque chose, et penser lui faire des choses malsaines, ce qui était le cas de ce dieu bouffon de son envie de capturé une vie et de l’emprisonnait. On aurait dit qu’il s’amusait d’elle, seulement pour la mettre dans tout les états il lui nargua avec ses paroles bien à lui :

Dis moi Saber? Est ce que ma plate-forme te manque. Il est vrai que la place de second n'était pas pratique pour une femme. Tu étais ma meilleurs combattante. De tous les combattants présents dans les cieux, tu étais la plus proche du rang de dieu. Tu as tout quitté. Tu dois tout recommencer à présent.


Après avoir bien parler, il ricana en regardant la jeune femme de ses yeux rouges perçant celui du regard pure et bleu de Saber..
La Belle ne tarda pas à répondre à cet homme de mauvais espoir…

Ta façon d’obtenir les choses n’est qu’un simple mépris de ton sale esprit, en quel cas pourrais je revenir dans le monde où j’étais un simple pion parmi tant d’autres surtout sous tes ordres….


Saber regarda dans les alentours avec une rapidité mais en analysant vite qu’il n’y avait personne, cela était bien étrange, mais dans un moment pareil valait mieux que le monde soit désert dans une rencontre non stable et nerveux, enfin surtout pour la ex-combattante.
Elle déposa sa main droite sur le coté de sa hanche gauche, et fit apparaître la fameuse épée Excalibur, que même Gilgamesh connaissait bien cette arme.
La lame épaisse tranchante était encore cachée dans son fourreau protecteur Avalon, l’étuis le plus solide de tout l’univers, aucune attaque pourra le transpercer, mais on voyait bien que cette relique était belle bien sur Saber, et non son imagination. Elle ne perdait pas le regard sang de son ennemis qui se tenait face à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgamesh
Dieu de la 14ème plate-forme
avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille du combattant
Niveau:
30/30  (30/30)
Vie:
225/225  (225/225)
Mana:
75/150  (75/150)

MessageSujet: Re: Une rencontre inatendue (pv Gilgamesh)   Mar 29 Avr - 19:25

Le temps était plutôt sobre et la pluie tombait. C'était sans doute lié aux évènements récents. les combats étaient rudes et plus les luttes s'allongeaient plus le ciel s'assombrissait. On entendait les fracas de la pluie sur les voitures peu visible à l'oeil nu à cause de la pauvreté du temps. Le silence règnait tout de même. Il y avait juste des petits brutages de la pluie mais aucun véicule, aucun être que ce soit animal ou humain ne passaient par ici. On était dispendait de chants d'oiseaux, de bruits d'automobiles, d'odeurs de pizza, d'actions, et de toute forme de bruitage. C'était la paix et le silence semblable à un cimetière. Il est supposé que toute la rencune et la violence que l'on trouve normalement dans ses bruits ce soient cachés dans le coeur des hommes qui se déchirent les uns les autres sans remorts. pourtant qu'ont ils à gagner dans de tels agissements? La force? L'honneur? Le titre du meilleur, peut être? Ou bien tout simplement l'entousiasme de mettre à jour leur destin? Malgrès tout cela l'homme et la femme restent deux choses diffèrentes. On peut les appeler tous les deux Homme avec un grand "H", mais les deux sexes restent des bêtes sauvages tombés plus bas que des babouins. Reste t'il quelques personnes qui ne tombent pas dans le piège futile du combat? Y existe t'il quelques intelligents sur cette planète? Cette idée là parait impossible car l'Homme reste un être faible qui ne quittera jamais son rang. Ces paroles peuvent paraître stupide et peuvent être appelés "paroles dans le vent", mais toute personne qui essaie mèrite au moins le titre de combattant et n'a rien à se reprocher.

Sur ce beau discours la jeune fille mangeant une glace reçu la visite d'une de ses très vieille connaissance. Une personne qui remonte à l'origine de l'homme, une personne qui connut le premier empire, une personne qui n'a peur de rien. La demoiselle entendit d'abord un appel en son nom.

Yo Saber. J'espère que cette chose que tu manges est bonne.

Tout d'un coup l'atmosphère changeait. On passait du temps pourri au temps pourri avec une embiance mortbide. Gilgamesh se tenait face au vice-capitaine de sa plate-forme qui était en fuite en gardant les mains dans les poches et un sourrire des plus désagrèable pour laj eune fille, prêt à saisir la moindre occasion de lancer sa question ultime à Saber. La jeuen fille quant à elle ne semblait guère ravi de revoir le dieu qui se trouvait face à elle, bien que le fait qu'elle soit seul était suffisant à montrer qu'elle désirait en découdre plus qu'elle ne le laissait transparaître. Le rictus du dieu laissa alors place à un air enfantin et peu concentré tandis qu'il écoutait les paroles de celle qui allait être son adversaire. Jusqu'à présent, la maléfice errante n'avait affronté que quelques ennemis dont le rang le plus élevé était celui de second d'une plate-forme, soit un sous dieu. Même si elle avait réussi à s'en sortir, le combat précédent ne s'était pas fait sans mal et la victoire avait été assez difficile à obtenir face à la lieutenante de Alexiel. Cependant, le fait que la blonde fut encore debout après cet affrontement pour le moins ardu montrait qu'elle avait encore de la marge.

Les pensées de Gilgamesh furent interrompues par les paroles de sa vice-capitaine, prétendant que le dieu avait un salle esprit de par le moyen dont il obtient ce qu'il souhaite. C'était certes vrai en premier lieu, mais désormais, c'était toujours vrai, mais il était encore plus fort qu'avant. Mais cela, la jeune fille ne pouvait pas le savoir et c'est pourquoi il était naturel qu'elle pense que la force qu'elle déployait actuellement était due aux forces de son dieu. Les mots que la lieutenante lança par la suite furent assez sévère et provoquèrent une vive réaction chez Gilgamesh qui cool et serrain. Certes, défier tous les dieux et combattants du ciel était une idée plutôt fun mais la jeune fille n'était pas apte à faire une telle chose. Gilgamesh pensait que c'était pour cela que la jeune fille avait quitté les cieux. Il se décida à prendre la parole à nouveau.

Saber, te souviens tu de la proposition que je t'avais fait? Tu sais avant que tu ne t'enfuis. Je t'avais dit que si tu acceptaais je serais prêt à tuer tous les dieux des cieux. Mais tu as préférés t'enfuit au lieu de répondre.

Le grand sage allait percer un mystère sur la fille? Sûrmeent son passé. Nous savons déjà qu'elle était la seconde de Gilgamesh. De tous les combattants du ciel elle était la plus proche du rang de dieu et si elle n'avait pas fuit elle aurait aujourd'hui le rang de déesse. Mais le destin est intervenu et elle s'est enfuit. De plus quand une combattante la retrouva sur terre elle la tua. Il s'agissait de la sous déesse de Alexiel. Ce jour là Saber devint une fugitive. Mais c'atait des choses passées avant sa fuite que Gilgamesh voulait citer. Il ouvrit enfin la bouche.

Alors Saber, veux tu m'épouser à présent? Tu n'es pas faite pour trainer comme un rat en changeant de port.

Le dieu anticipant la réponse de sa seconde prit l'initiative de l'attaquer. Une fois qu'elle serait immobilisée elle pourrait réflechir à sa réponse. Il est évident que cette fois-ci elle ne pourrait pas s'enfuir. Le dieu la suiverait partout. Il choisi alors d'essayer de l'enchainer avec une attaque moyenne. Mais d'abord il manquait un petit truc essenciel. Gilgamesh alalit devoir faire venir quelque chose qui lui permettrait de sortir des chaines pour attraper Saber. C'est alors qu'il prononça quelques mots.

GATE OF BABYLON

Une énorme porte apparu aveuglant tout dans les horizons de sa lueur rougeâtre. Cette fois la jeune demoiselle allait découvrir les vrais pouvoirs d'un dieu. Ce qu'elle n'avait pas. La porte était immense et des petits cercles apparaissaient puis disparraissaient en continue. Des armes commençaient à se distinguer à travers cette écra nrouge qui englobait les horizons.

Alors Saber? Te voici fasse au trèsor du roi. La GATE OF BABYLON. Cette fois tu vas devoir choisir.

Gilgamesh lança son attaque. Le combat allait commencé et la jeune fille allait combattre contre son destin.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Attaque moyenne: Immobilisation: Des chaines sortent de la "Gate of Babylon". Elles attrapent l'ennemi et le paralyse.

Cout de la technique:75 mana

Dégâts de la technique:0 dégât / 50 P.V.(si je fais moins de 3)

Spécial:Quand je lance l'attaque le lance un dé. Si je fait plus de 3 alors mon ennemi est pris par les chaînes. Si je fait 4 il est paralysé durant un tour. Si je fait 5 il est paralysé pendant 2 tours et si je fait 6 il est paralysé durant trois tours. Si je fais moins de trois alors les chaines ne ofnt que fouetter mon adversaire.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je lance deux dés. Le premier pour savoir si l'attaque te touche(longue distance) et le deuxième pour savoir si tu es prisonnière ou non.

Gilgamesh a effectué 1 lancé(s) d'un (Le dé.) :
Gilgamesh a effectué 1 lancé(s) d'un (Le dé.) :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saber

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 25
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille du combattant
Niveau:
10/30  (10/30)
Vie:
100/100  (100/100)
Mana:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une rencontre inatendue (pv Gilgamesh)   Jeu 1 Mai - 1:19

Quelle mal chance, non seulement rencontrer son pire élément de sa vie et en plus le ciel est contre elle… Saber misait sa fuite sur le peu éblouissement du soleil qui éclairer encore à cette heure là, tout sembler être opposer à la jeune guerrière, tout d’abords les cieux et leurs habitants, l’enfer et leurs monstres, la terre pour sa poursuite, et maintenant cette fâcheuse intempérie apparaissait dans le haut ciel de ce monde misérable qui paraissait si plaisant en dégustant une glace à la fraise et admirer l’horizon de cette univers, qui cachait un centre entre deux courroux, le paradis et l’enfer.. Toujours cette guerre, toujours la même, identique, ravageuse et stupide des deux mondes dans un simple espace petit et faible, la Terre; là où vivaient les êtres les plus vulnérables entre chassé par deux puissances à l’œuvre.. Être créer pour faire un champ de bataille, malgré la surprenante évolution, d’une simple molécule en une géante usine qui faisait travailler les hommes et les femmes, rien ne pouvait arrêter deux « empires » à se haïr. Leur décision ne changera sans doute jamais, ou alors si les deux partaient chacun de leur coté et laissé leur petite création la « Terre », en vie et s’endormir dans une paix, ou les hommes gèreraient eux même de leur responsabilité, sans avoir besoins de prier chaque jour pour q’un ange vienne leur aidé dans leur problème financier, histoire d’amour ou autres stupidités.
Tiens en parlant de ce mot bien péjoratif, il serait bien remarqué sur les pensées funestes d’un dieu normalement « protecteur » de ce monde, ne faisant qu’à sa seul envie et de ses plaisirs qu’il se laisse guider par la voix arrogante d’une obtention impure et non respectueux d’une jeune femme Saber.

Les deux cheveux d’or étaient encore en face l’un à l’autre, de cette apparition la plus détester de la fille mature fut un terrible moment, et comme dans le hasard du monde, le temps s’assombrissait et devenait implacablement troublant, réduisant la visibilité des alentours, les deux personnages étaient éclairés par un simple réverbère.
Après la riposte de la belle blonde, apparemment traversa la dur apparence du beau blond en tant dans la connaissance de Saber qui était bien avant cela son premier combattant, que Gilgamesh normalement calme et souvent une tête à plaisanter dans n’importe quelle situation, le fit réagir, majoritairement seul les mots de Saber remplit de mépris et de vérité sur l’esprit de son ex-supérieur, pouvait atteindre sa fier allure malveillante.
Pourtant avec toutes l’intentions que ce Dieu apportait à sa ex-guerrière sous son aile, rien n’empêcher à celle-ci de s’enfuir, malgré qu’elle soit l’une des combattantes les plus proches et la plus intime, petit à petit que le temps dans les cieux passait, était une contrainte, elle semblait de ne plus avoir une liberté près de cet homme, à son goût bien trop persévérant de ses actes lugubres envers sa bien aimé, elle utilisa sa confiance lors d’une de ses missions sur terre, et comme vous le saviez, elle s’échappa pour sentir une liberté sans contrainte d’une personne bien trop sombre même d’un seigneur du paradis…
Mais ce n’était pas que ça la raison de sa fuite, bien sur Gilgamesh était encore dans le lot, il rappela à sa ex-lieutenante ce qu’il lui avait proposé… Cette proposition…elle s’en souvient comme si c’était hier, elle aurait préféré l’oublier, mais ayant un esprit vif menant d’une grande mémoire, impossible surtout venant de la bouche de la personne qu’elle voulait se séparer. Il lui avait demandé en mariage, mais une partie de ses paroles ma surprise, apparemment elle avait pas fait attention, voici la partie:

« […]Je t'avais dit que si tu accepterais je serais prêt à tuer tous les dieux des cieux »

Si au moins l’un de ces dieux l’avaient entendu parler… Alexiel ou un des dieux qui fait le plus respecter les lois du paradis, aurait été t-il punis? Condamné? exécuté? Anéantissement de ses pouvoirs et de ses droits de dieux? Ceci était difficile à choisir, sachant que c’est l’un des premiers du paradis, qu’on aurait besoin de sa magie et sa force en cas de redoutable affrontement contre les démons…
La proposition revint même à aujourd’hui : «veux tu m'épouser à présent? », sans oublier une parole péjorative juste à la suite, la traita de rat, aucun romantisme pour un ancien roi, comment une personne cherchant à épouser sa bien-aimé peut réussir à la convaincre dans un telle discours ?
Il ne laissa pas Saber d’y répondre sachant que la réponse de celle-ci aller être simple et direct « NON », donc il lui arriva à l’esprit de l’attaquer, il prononça une phrase familière à Saber, depuis le temps où elle combattu à ses côtés:

GATE OF BABYLON

Mais personellement, peut-être qu'elle a déjà entendu cette phrase, mais l'image de cette attaque était floue, elle se souvenait seulement d'une grande lumière sortant de quelque part, mais d'où? voici la réponse apparut devant ses yeux, une sorte de porte, des chaînes en sortit et fonçèrent sur la jeune femme blonde.
Un combat allait naître, et cette sensation apparut brutalement dans le corps de Saber, tout d'un coup avant que les chaînes arrivent sur elle, sa robe s'illumina, des protection contre les chocs apparurent sur son torse, ses épaules et les côtés de sa longue robe bleu qui était simple auparavant devint maintenant en une tenue du Moyen-Age.
Voyant les chaînes de Gilgamesh, elle essaya de les dévier avec gants armures...
---------------------------------------------------------
Attaque faible:
Armor Dress
La robe de Saber se transforme en une robe armure qui la protège tout au long du combat.

Cout de la technique:
10 P.M et 15 P.A
Dégâts de la technique:
000
Spécial:
Elle peut se transforme à tout moment, mais peut être utilisé qu'une seule fois par combat.

Après cette transformation, se rajoute +2 aux dés de défense pendant 3 attaques normales ou faibles adverse, mais tombe à +1 juste après ces trois attaques.
Attaque puissante il tombe directement à +1.
Attaque ultime l'effet de l'armure est brisé.


Saber
Attaque : 55-15 = 40
Défense : 25
Esquive : 25
Mana : 10-10 = 000
Vie : 100

---------------------------------------------------------
Dé de défense (grace à mon "Armor Dress", je rajoute +2 aux dés de défense.
Saber a effectué 1 lancé(s) d'un (Le dé.) :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aizen Sosuke
Gardien du cachot numéro 02
avatar

Nombre de messages : 1007
Age : 24
Localisation : L'important ce n'est pas où je suis mais où je vais!
Date d'inscription : 24/02/2008

Feuille du combattant
Niveau:
25/30  (25/30)
Vie:
175/175  (175/175)
Mana:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une rencontre inatendue (pv Gilgamesh)   Sam 3 Mai - 17:20

\Avec des ordres d'Archer j'ai eu le droit de venir /

Le vent se levait dans cette zone de la ville, les nuages faisaient parler d'eux dans ses lieux! Les oiseaux essayaient de fuir ses attaques incessantes de ses perturbations. Au loin tout semblait normal, un tempête allait se préparer mais au plus profond des choses, tout ses évènements allaient devenir catastrophique. Les arbres bougeaient d'une force mythologique, même les livres, les récits ne pouvaient décrire cette dureté! Tout semblait en harmonie dans ce monde où la tempête se levait. Les personnes se cachaient pour éviter celle-ci même les plus animaux les plus féroces faisaient de même. C'était donc la loi de la nature en elle même, mais au milieu de cette harmonie de son, de bruit, de couleur! Un homme ou plutôt un démon était là marchant contre le sens du vent! Il semblait défier les lois de la nature en elle même! Ses cheveux bleu clair flashaient dans le paysage, ce qui donnait à tout cette harmonie des sens, une autre vérité en elle-même que comme si une personne ou même un objet pouvait tout changer dans une harmonie de sons et d'images. Cette intrus se nommait " Grimmjow Jaggerjack", pouvait dire la seul idée de la panthère! Son corps crée par Aizen fut à la base d'une panthère, il voulait donner la vie à cette créature mais il devait avoir un corps d'humain, il voulait que cette humain soit rapide, vif , et efficace comme tout ses sujets qu'il avait crée. Mais malheureusement seulement deux de ses expériences ont abouti. Ils étaient donc deux à la base d'un être animale agressif, il se nommait donc "Grimmjow Jaggerjack" avec une constitution de panthère et l'autre bien plus mystérieux, "Ulquiorra" qui selon les idées un corps de serpent. Mais même si les deux projets à Aizen avaient abouti, il ne restait pas moins de leur fidélité en vers leur maître, ce qui fut de "Ulquiorra" cela resta très facile car comme son corps était à la base d'un serpent il était et se pliait aux règlex du supérieur!
Mais Grimmjow fût autre chose, comme son corps était à la base d'un panthère, il était plutôt solitaire et ne voulait pas se fier aux ordres de son supérieure mais Aizen réussi à le faire écouter!

Donc Grimmjow n'a jamais été bien intégré dans ce monde, et donnait toujours un différent avec les autres. Grimmjow avait reçu des autres de tuer deux petits humains qui possédaient des pouvoirs et semblaient dangereux. Il savait pas grand chose des ses futurs victimes, il y avait un fille, Grimmjow avait des renseignements sur elle, celle-ci se donnait le nom de Saber et de battait avec l'épée d'un ancien Roi! Grimmjow s'en moquait complètement si elle possédait quelque chose d'ancien Roi, cela ne pourrait que la rende plus prétentieuse pour la battre!
L'autre humain avait des pouvoirs pouvant créer des armes et portait un superbe armure en or! On avait juste! prévenu que cette homme était bien plus fort que la femme! C'était les seuls informations que connaissait Grimmjow à leur sujet.

Grimmjow continuait à avancer calmement pour retrouver les deux compères, Grimmjow ne savait en rien de leur situations, si ils étaient en train de discuter ou de manger. Mais il était sur qu'ils étaient tous les deux au même endroit car il sentait deux karmas, supérieur à celui des humains au paravent. Plus Grimmjow avançait plus il sentait leurs forces, même le paysage avait changer à telle point que le ciel donnait des lueurs de rouges, mais le vent commençait à se calmer. Avançant, il pensait à son bras qui avait failli partir au cour de l'attaque du Ichigo!
Dans son regard de fouine, il donnait froid dans le dos, de plus il ne donnait pas confiance à voir.



[Bon je dois y allez je terminerais plus tard et j'ai pas corriger les fautes ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgamesh
Dieu de la 14ème plate-forme
avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille du combattant
Niveau:
30/30  (30/30)
Vie:
225/225  (225/225)
Mana:
75/150  (75/150)

MessageSujet: Re: Une rencontre inatendue (pv Gilgamesh)   Sam 31 Mai - 12:56

[J'ai reçu l'ordre de Archer pour tuer Grimmjow et ainsi débloquer le rp. Avec le changement de mdoe de combat, nous sommes tous deux dépourvus de technique par conséquent je vais partir pour éviter de prolonger notre topic aussi beau soit il.]

Tendis que sur Terre un dieu nommé Gilgamesh est entrain de se battre avec la fugitive, en enfer un bras droit, un piétre larbin reçoit la mission d'aller sur terre afin de ramener Saber. Dans le cas échéant le pigeon de l'enfer recevrait la mort comme punition et son dieu ne mentait pas en lui disant quand essuyant un échec il y perdrait la tête. Au paradis il faisait bon vivre mais il s'avérait que le soleil annonçait la pluie tout comme dans le passé. La confiance ne régnait plus, ni sur terre, ni dans les cieux ou dans l'enfer. La maison de Tohsaka reçu la visite de plusieurs démons qui en firent que boire un coup et repartirent. La ville de Ariyama devenait un terrain de jeu, ou plutôt un jeu d'échec ou Hades et Alexiel s'amusait à se lancer des attaques. Cependant tout le monde sait que les personnes se trouvant en enfer n'ont qu'une seule idée, c'est de gagner et pour cela ils seraient prêt à tricher. Donc les combattants du ciel pensaient tous à des sortent de pièges ou d'actes déloyales venant des cinq personnes qui parvinrent à détruire la grande organisation qu'était les dieux auparavant. Cependant Gilgamesh ne fit jamais touché. Que ce soit dans le passé ou dans le présent, Gilgamesh a toujours était insensible à ce genre de clown. Au final il était plutôt comptant que ces cinq personnes quittent les cieux car ils étaient de loin les plus laids. Shun ou plutôt Hades de nos jours portait une armure rose qui lui donnait un air des plus efféminés; Judai et son air de gamin, inutile d'en parler il était le toutou que l'on envoyait sur terre pour les missions les plus faciles; Ichigo Kurosaki était le dieu qui apportait le plus d'espoir aux autres dieux. Il était l'élu. Aizen était celui qui avait fait le chemin le plus difficile. Et Marek n'était qu'un clown bon a jeter à al poubelle. Ces gredins étaient tous des ordures qui démangeaient le nez de Gilgamesh, d'ailleurs le dieu en or s'apprêtait à tuer ces idiots. La guerre avait commencé et elle allait cette fois ci impliquer des humains dans l'histoire.

L'ambiance morbide était à son paroxysme. Le combat ou plutôt l'exécution de Saber avait commencé. Elle était parvenu à esquiver la première offensive de Gilgamesh mais ce ne fut pas gratuit. Elle semblait déjà essoufflée. Rien ne pouvait plus la sauver. La jeune fille était devenu forte, bien plus forte qu'avant. Ces intentions demeuraient encore silencieuses. Pourquoi souhaitait elle combattre Gilgamesh? Pourquoi refusait elle de l'épouser. Se poser des questions est inutile dans un combat. Il est vrai qu'elle combat pour son honneur, elle l'a toujours fait. Cependant l'honneur n'est rien à côté de la vie. Gilgamesh avait comme une envie soudaine, une envie de voir la fille le suplier de ne pas la tuer. Cependant il savait bien que la fille était un brun plus honorable que ça pour pouvoir se prosterner devant quelqu'un qui la fait souffrir à chaque moment de sa vie. Les nuages commençaient à s'éclaircir, les oiseaux refaisaient leur apparition. Même les écureuils s'approchaient de la jeune fille essoufflée. Comme si la nature souhaitait la sauver de son pitoyable destin. Gilgamesh fit sortir une épée de sa porte de babylon. Il découpa ces piètres déchets de la nature qu'étaient les petits animaux. Il avait bien calculé son coup, en un petit mouvement il réussit à tuer toutes les cibles d'un seul coup. Des membres tombaient en sang devant Saber. Gilgamesh rigolait, en se demandant si Saber avait regagné espoir en voyant ces animaux s'approchaient d'elle.

Gilgamesh rigolait toujours. La traitresse avait vu des être qui étaient prêt à l'aider se faire déchiqueter devant ses yeux. Ces jolies perles qu'elle possédait commencer à se faire disparaitre par le froncement des sourcils de la combattante. Gilgamesh arrêta son rire et il prit sa futur femme par le bras. Ainsi elle l'écouterait peut être un peu plus. Il allait lui répéter pour la dernière fois. Mais avant il préféra la voir se battre de totue ses forces alors il la jeta un peu plus loin. La porte de babylone était encore grande ouverte et plusieurs armes commençaient à sortir. Il s'apprêtait à l'attaquer quand tout à coup un camion s'approcha du dieu. Il l'esquiva sans trop de difficulté. Le véhicule s'approcha de la jeune fille essoufflée. La porte arrière s'ouvrit devant la jeune fille. Le chauffeur descendit vite et tendis la main vers la fille. Il lui proposa de monter pour s'enfuir car il la voyait bien amochée. Après analyse la jeune fille devrait se rendre compte que c'était le marchand de glace qui l'avait servit. Gilgamesh utilisa sa capacité à sentir l'énergie spirituel et il se rendis compte que le vendeur de glace n'était pas aussi ordinaire que ce qu'il faisait croire.

Je vois. Voila un rescapé des cieux. Une âme errante qui a perdu la vie mais qui a réussi à revenir dans le monde des mortels. Je comprends mieux pourquoi tu as pus me voir. J'étais pourtant en mode soul. Les humains ne devraient pas me voir. Mais toi tu es un rebut de l'humanité.

Saber ne semblait manifester aucune émotion n'y rien. La jeune fille s'était fait un allié sans s'en rendre compte. Il était une âme errante. L'homme avait un corps plutôt imposant. Il s'approcha de Gilgamesh en n'adressant aucun mot à Saber. Il donnait l'impression de vouloir tuer Gilgamesh. Il expliqua qu'il connaissait Glgamesh et qu'il n'aimait pas sa façon de faire. Un dieu était par définition quelqu'un qui croyait en les siens. Cependant le dieu d'or était en train de martyriser sa lieutenante. Gilgamesh se lassa des paroles du vieille homme et il se décida à en finir.

Et microbes, d'après moi un dieu est quelqu'un qui a du pouvoir. Quelqu'un qui prends ce qu'il veut ou il veut. Je vais ramener un peu d'ordre ici. Quelqu'un mort doit rester mort. Crèves pourriture.

Gilgamesh le pointa du doigt et plusieurs lame sortir de la Gate Of Babylone. Le vieillard explosa en mille morceau devant les yeux de Saber. Et une personne de plus qui perd la vie ou qui la re-perd à cause de Saber. La mort et la désolation suivait la pauvre fille partout où elle allait. Gilgamesh s'approcha de Saber qui semblait de plus en plus énervée. Son énergie semblait monter et son aura d'assombrissait.

Oh?! Tu semble avoir des dons cachés Saber. Tant mieux plus dure sera ta chute. N'en as tu pas mare de voir tes amis mourir les uns après les autres. Tu restes distante du monde pour ne pas que des choses comme ça t'arrives mais tu te rendras comtpe que les gens ne t'aimes pas pour ce que tu es en toi mais pour ta beauté. Il n'y a rien que tu ne puisses faire à présent. Je vais te donner un dernier conseil. Si vraiment tu veux combattre tout ce qui t'arrives, si tu veux pouvoir me battre alors entraines toi et reviens me défier dans les cieux. Ne cherches plus à fuire, trouve toi des gens qui souffrent comme toi et deviens forte, plus forte. Tu as du potentiel, si vraiment tu le souhaites, alors jures devant moi, maintenant que tu vas me tuer.

Le magnifique dialogue du dieu s'acheva avec l'arrivée d'un branlot au cheveux bleu. Celui-ci était vêtu de blanc. Il avait un petit air de chieur. Il possèdait une aura sombre, très sombre mais ses capacités ne semblait dépasser celle de Rider. Le dieu commençait à en avoir mare des sous-***** qui n'arrêtant pas d'apparaitre et de disparaitre. Gilgamesh fit réapparaitre la porte de babylone qui avait disparu. Le mec aux cheveux bleus lui annonça son nom mais Gilgamesh s'en fichait royalement. Il fit sortir une épée de sa porte et commença le combat contre Grimmjow qui était plus fort que ce qu'il y paraissait. Cependant après quelques échanges de sabre, Gilgamesh recula un peu et il se mit sur un immeuble non loin de Saber. Il fit sortir quatre chaine de sa "Gate Of Babylon" et il réussi à capturer se pauvre Grimmjow Jaggerjack. Le dieu d'or repris la conversation.

Je reconnais bien la marque de Aizen en toi. Regardes Saber, admires la puissance que tu devras dépasser.

Le dieu en position de force fit apparaitre une longue épée. Il s'approcha de la bête qui était en cage. Il lui planta dans le pied. La cible criait très fort. Gilgamesh recommença mais dans les bras et dans la jambe qui n'était pas touchée. Le combattant aux cheveux bleus presque mort parvint à se libérer grâce à sa forme maximal et il s'approcha de Gilgamesh et lui planta sa griffe qui était tranchante dans les corps. Cependant Gilgamesh ne disait rien. De loin on aurait pu croire qu'il était touché. L'ennemi rigolait bêtement. Gilgamesh demeurait toujours aussi silencieux. Le dieu d'or ne prononça que trois mot.

Dead of the death

Suite à ses mots, une lueur apparut. Cette lueur était de couleur verte. Elle engloutit la cible et quand celle-ci disparu il ne restait qu'un corps sans pot. Ce sort était nommée "Dead of the Death". Il s'agissait de l'un des sorts réservés aux dieux. Grimmjow n'était plus qu'un squelette. Gilgamesh s'approcha de sa bien aimé. Il expliqua en route quel 'imbécile qui l'avait attaqué s'était cassé la griffe en frappant. Son niveau était pitoyable. Il arriva à destination devant Saber qui était debout et qui semblait reposée. Cette fois ci ils allaient pouvoir parler tranquillement. Le corps mutilé devrait servir d'avertissement à ceux qui souhaiteraient venir gêner l'entretien de la jeune fille et du dieu d'or.

Saber, je t'ai écrit des petits verts en l'honneur de notre retrouvaille. C'est quelque chose que j'ai imaginé pendant longtemps alors je souhaite que ça te plaise.

Il toussa pour ne pas avoir de problème pendant qu'il récite. Il mit sa main sur son cœur, enfin ce qui lui servait de cœur. Il ouvrit la bouche et se lança dans son poème. La jeune fille allait recevoir une surprise bien imaginée par Gilgamesh. Il dit calmement.

Besoin de rien; Envie de toi; Comme l'hiver est monotone;

Puis il y eut un petit silence semblant être un gros blanc. Il fit apparaitres une dixaine d'épées autour d'eux. Ils les fit s'entrechoquer et ceci créa un rythme musical. C'est alors qu'il chanta:

Besoin de rien; Envie de toi; Comme l'hiver est monotone;

D'un coup l'ambiance vira à la blague pas comique du tout. Gilgamesh avait du loupé quelque chose. Il fit disparaitre ses épées et la Gate Of Babylon. Il expliqua qu'il s'était loupé et qu'il allait recommencer mais la fille lui fit comprendre qu'elle ne voulait pas. C'est alors que Gilgamesh disparu apparaissant sur un toi. On pouvait apercevoir comme fond la lune.

Souviens toi du conseil que je t'ai donner. Lui seul peut t'aider à atteindre tes objectifs.

Puis il disparu à travers le ciel allant dans un endroit dont il est le seul à connaitre. Cette rencontre fut plutôt divertissante et elle permis de régler quelques préparatifs pour le grand combat. Saber avait à présent les armes en mains pour accomplir ses objectifs. Il ne tiens qu'à elle de savoir les utiliser. Gilgamesh était partis car le nombre immense de personne qu'il avait tué lui avait couté toute son énergie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre inatendue (pv Gilgamesh)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre inatendue (pv Gilgamesh)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gilgamesh
» trial de gilgamesh
» Invocation du moment de Final Fantasy V - Gilgamesh, Bartz, Exdeath et Faris - du 25/11 au 09/12
» Récompenses Gilgamesh
» besoin de votre avis! lightning vs gilgamesh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heros Fantasy :: La ville d'Ariyama :: Archives-
Sauter vers: